As-tu déjà été heureux ? / Have you ever been happy?

The text in English is just above the one in French

As-tu déjà été heureux ?
Inspire, expire avec douceur, ferme les yeux. Inspire lentement, profondément. Expire.
As-tu déjà été heureux ?
Écoute ton coeur battre, essaie de sentir ton corps vivre. Le sang galope dans tes veines, tes poumons se gonflent et se dégonflent. C’est toi, tu es bien là.
Le vent fait frémir ta peau, juste un peu, un tout petit peu. Tu ressens quelque chose, maintenant, quelque chose de doux et de frais. Tu es calme, paisible.
As-tu déjà été heureux ?
Tu ouvres les yeux. Toutes ces couleurs, ces sensations, ces sons, ces odeurs et ces goûts autour de toi ; toutes ces choses à découvrir.
La vie est simple, la vie est belle. La vie fait parfois mal, la vie fait parfois pleurer, la vie fait mourir. Mais la vie est incroyablement belle.
Tu es heureux.

___________

Have you ever been happy?
Breathe in, breathe out softly, close your eyes. Breathe in slowly, deaply. Breathe out.
Have you ever been happy?
Listen to your beating heart, try to feel your living body. Your blood gallops in your veins, your lungs fill up with oxygen, empty. It is you, you are really here.
The wind makes your skin quiver, just a bit, a little bit. You feel something, now, something soft and fresh. You are calm, peaceful.
Have you ever been happy?
You open your eyes. All these colors, these feelings, these sounds, these smells and tastes around you ; all these things to discover.
Life is simple, life is beautiful. Life sometimes hurts, life sometimes makes you cry, life makes you die. But life is unbelievably beautiful.
You are happy.

Publicités

Défi #2 Le maniaque de la sauvegarde

La Bretagne, ça vous gagne !

Image proposée par Le maniaque de la sauvegarde.

C’est calme. Seul quelques mouettes viennent rompre le silence, de leurs longs cris. Devant moi, les bateaux, échoués, attendent la mer qui viendra les sauver. Dans leurs chambres, les enfants, endormis, rêvent de tempêtes et de navires. Sur la plage, tout est calme. Cela fait du bien, un peu de silence et de sérénité. Le ciel est bleu, parsemé de quelques doux nuages que le vent pousse avec lenteur; il n’a pas plu aujourd’hui.

La mer remonte, petit à petit, je la vois s’avancer vers moi. Elle reprend possession de son territoire, grignotant à chaque avancée un petit bout de plage. Les coquillages amarrés aux rochers s’ouvrent, les oiseaux quittent le sable, et les algues ondulent sous le courant.

Je me lève. Il faut aller réveiller les enfants, l’après-midi ne fait que commencer.