Amour

Il m’envole, m’enveloppe, me fait m’élever. Ses bras cruels me caressent, un sourire, soupir s’échappe de mes lèvres ; son étreinte chaude me fait fermer les yeux et ma tête tourne. Je ne suis plus rien, emmenée dans son jeu sans fin, prisonnière des sourires, des rires et des joies qu’il invente. Que de bonheurs, que d’euphorie me tourmentent à chaque instant. La nuit autour de moi me délivre peu à peu, le jour se lève et observe mes larmes. Mais lui est toujours là, il me protège, m’apaise, me déchaîne parfois, souvent. Mon cœur sans cesse oscille entre le noir et le blanc, le mal et le bien, le jour et la nuit. Je n’en peux plus, j’en veux encore.

Bientôt, un article qui explique beaucoup de choses sur ce petit texte, du moins ma façon de le voir. N’hésitez pas à laisser vos réactions, avis, critiques.

Publicités