Résultats du concours

Aujourd’hui, pas de texte, mais comme je vous l’avait dit, les résultats du concours !

Tout d’abord, je tiens à remercier les neuf participantes, exclusivement féminines, qui ont écrit sur un thème très important : les différences. Merci aussi à tous ceux qui ont pris la peine de lire leurs textes, et de voter pour celui qu’ils préféraient !

Je ne vous fait pas plus patienter, le texte retenu par les lecteurs est celui d’Anna C. , que voici :

Nous avons tous une différence..

Tout s’est amorcé ce soir là. C’est durant cette soirée que je suis devenue différente. C’est cette tragédie qui m’a fait chuter dans les ténèbres. Ce soir là, tout était si lumineux et éblouissant; pour moi qui n’avais jamais vécu que dans l’ombre. Quand je t’ai discerné, étendu sur ce sol âpre et glacial.. Toutes ces gouttes, qui ruisselaient de ton corps, de simples trainées de sang, comme des petits ruban rouges, des petits sentiers vers plus rien.. J’étais si effrayée, mon amour, devant ton corps tout meurtris et écorché. Qu’était-ce ? Qu’est ce que je ressentais? Était-ce de l’amour ou bien de simples palpitations? Je me souviens de si peu, pourtant, ces réminiscences me hantent chaque nuit un peu plus. Et toi, durant mon sommeil, profitant de mon repos, tu t’invites dans mes rêves pour me rappeler ton souvenir aussi soyeux que sucré. Mais tu ne fais que brûler mes songes; je ne suis pas bien jolie depuis que le spectre de ton esprit me tourne froidement le dos.. Chaque jour je dissimule un peu plus mon désarroi. Je suis si tourmentée. Je n’en peux plus. C’est depuis cela que je suis différente.

Cette société se révèle a présent comme une mélodieuse hallucination; une sauvage illusion qui semblerait se mêler aux fantasmes et croyances dans une inflexible confusion.
Ce n’est pourtant qu’un leurre. La réalité est bien plus âcre et impérieuse. Ce calvaire est aussi vaste qu’intense. Il m’entraîne chaque jour un peu plus vers cet Eden funèbre. Oui Eden car tu t’y trouves, funèbre car la mort m’attends. Ce n’est quand te rejoignant que j’atteindrais l’ataraxie; et ça je l’ai bien compris. Mon bonheur sera funeste, mais il sera réel à tes côtés. A bientôt, mon amour.

Ma différence est que je suis aliénée dans ce monde de fou. Et vous?

Mais il y avait deux chances de gagner : je choisis également un texte ! J’ai eu beaucoup de mal à choisir, et celui qui m’a le plus touché est celui de Claude M. Il est simple et dit des choses sans en rajouter :

Du plus loin que je me souvienne, il fallait faire la différence.
« On ne mélange pas les torchons et les serviettes » entendait-on à longueur de journée au pensionnat.
Les unes apprendraient la littérature, les arts et le protocole.
Les autres auraient la charge du quotidien. À quoi bon les laisser perdre du temps sur des livres ou des harpes ? À elles les simples dans le jardin carré, le feu sous la broche et la laine à filer.
Nous apprenions très tôt à faire la différence parmi nos aînées, entre les unes et les autres. Si par erreur nous les confondions, une remarque cinglante nous rappelait l’ordre des choses. Chacune revendiquait sa différence avec une telle fierté …
Le grand choix se faisait après la première année, temps de tous les espoirs et de toutes les craintes.
Combien de fois avons-nous scruté les rangs des nouvelles arrivantes et joué aux différences pour deviner leur destin ? Avec ses deux castes, le pensionnat attirait toutes les enfants de la région, pour perpétuer la tradition de leurs aïeules, marquer un peu plus leurs particularités. Puis les renvoyer dans le monde, tenir le rang qui leur avait été assigné.

C’était avant.

Maintenant, tout est à reconstruire.
Nous avons fouillé ensemble les décombres, pleuré des amies, sauvé des inconnues, partagé nos abris, notre pitance. Nos loques sont toutes semblables. Nous sommes si proches. Nous ne ferons plus jamais de différence.

Avis aux deux gagnantes : si vous avez un blog ou une page facebook, communiquez la moi par mail pour que je l’affiche.
Et pour toutes les autres, si vous voulez un avis détaillé sur votre texte, renvoyez moi un mail avec votre nom, je me ferai une joie de vous donner de nombreux conseils !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s